Skier sur le sable dans le désert - Luce Amyot
Luce Amyot

Mes seules limites, c’est moi qui les fixe. Le changement terrifie tout le monde, mais pas moi, il me stimule. Enfant dyslexique, ma mère a rejeté ce diagnostic et m’a appris à foncer et à m’épanouir pleinement. Pour moi, la vie est faite de challenge et de plaisirs, et de partage. Ce blog est un nouveau défi que je suis prête à relever !

Skier sur le sable dans le désert

Skier sur le sable dans le désert - Luce Amyot

Du ski dans les dunes de sable du désert, il fallait vraiment y penser. Avant d’en avoir fait, rien n’aurait pu me faire croire en l’existence d’un tel plaisir.

Je suis tombée sur cette pratique sportive totalement par hasard. Je préparais ma prochaine destination de vacances. J’étais bien décidée à aller dans un pays chaud, avec beaucoup de soleil, surtout que l’acide hyaluronique m’avait donné une seconde jeunesse.

Mon choix s’est porté sur ce beau pays maghrébin, longeant la méditerranée. C’est en faisant la sélection de l’hôtel où passer mes congés que j’ai vu la page web de ce complexe touristique. Il offrait un hébergement de qualité supérieure, qui rentrait parfaitement dans mon budget de vacances

Les activités offertes sur place me semblaient alléchantes, et au premier regard, je n’ai pas vu cette offre de ski dans le sable. C’est le lendemain, en revisitant le site web, que cela m’a sauté aux yeux.

Très intéressée, j’ai admiré ces photos de touristes dévalant les dunes de sable avec leurs skis au pied. Ça semblait très amusant. Cette pratique a fini de motiver mon choix, c’est dans ce complexe que j’irai passer mes vacances

Une fois sur place, mes attentes ont été comblées au-delà de ce que j’espérais. Cet endroit était un vrai paradis terrestre. Le climat était tout simplement parfait et la nourriture est si exquise. Deux jours après mon arrivée, j’ai rejoint le moniteur de ski des sables.

Cette pratique implique un déplacement en voiture de deux heures, jusqu’à un campement typique installé aux portes du désert de sable. Nous étions un groupe de 11 touristes à vouloir pratiquer. Dès que notre installation a été faite, nous nous sommes équipés et hop, direction les dunes de sable. Comme la plupart des participants avaient déjà pratiqué des sports de glisse, l’information préalable et la formation n’ont pas trop pris de temps.

Très rapidement, nous voilà en train de dévaler les dunes de sable fin, il n’y a rien à dire, c’est une sensation exquise. Nous passons le reste de la journée à nous épuiser sur ces dunes de sable. Le soir venu, j’apprécie à sa juste valeur ce moment. Souper sous la lumière des étoiles, au milieu de nulle part est une sensation exquise. Ce soir, je vais me coucher très tôt. Je suis moulue de fatigue, mais compte bien me réveiller en forme pour repartir à l’assaut des dunes de sable.