Le téléphone portable - Luce Amyot
Luce Amyot

Mes seules limites, c’est moi qui les fixe. Le changement terrifie tout le monde, mais pas moi, il me stimule. Enfant dyslexique, ma mère a rejeté ce diagnostic et m’a appris à foncer et à m’épanouir pleinement. Pour moi, la vie est faite de challenge et de plaisirs, et de partage. Ce blog est un nouveau défi que je suis prête à relever !

Le téléphone portable

Le téléphone portable - Luce Amyot

Mes enfants aiment me taquiner. Il faut dire que je leur donne de la matière. À commencer par mon téléphone portable. Certes, mon téléphone a presque dix ans, n’a ni Internet, ni écran tactile, et une antenne protubérante. Mais il assume très bien sa fonction première : me permettre de téléphoner.

Mes enfants me trouvent extrêmement rétrograde, voire même anti technologie. J’avoue que tout cela me fait un peu peur, mais je suis quand même prêt à m’y mettre. Tout autour de moi requiert maintenant un téléphone, nettement plus perfectionné que le mien, et je pense que les enfants ont raison, je dois changer de téléphone. Leurs arguments ne sont pas sans fondement : avec un système de dialogue instantané, je pourrais être en contact avec eux à tout moment, savoir où ils sont, les surveiller au lieu de les appeler sans arrêt. Je pourrais aussi naviguer sur Internet, consulter mes e-mails, et même, prendre des photos et faire des vidéos. En fait, j’aurais un mini-ordinateur portable.

Reste maintenant à trouver l’ustensile qui  va me changer la vie. Il y a tellement de modèles différents, je ne sais où donner de la tête. J’ai vu pas mal de publicité sur le web pour des téléphones portables, ils me font tout plus peur les uns que les autres. Je dois dire que je suis impressionnée par la qualité des écrans, immenses et… en couleur ! Pour ce genre de téléphone, la fonction « téléphone » est en fait, accessoire, entre l’Internet, les jeux et des centaines d’applications, capables de tout faire, ou presque. Je souhaite trouver quelque chose que je puisse synchroniser avec mon ordinateur, pour y voir les photos que je prendrai avec mon nouveau téléphone. Plus besoin de transporter mon appareil photo avec moi, mon téléphone pourra tout faire. Je suis comme un enfant découvrant un nouveau jouet.

Les enfants tiennent à venir avec moi, pour choisir mon nouveau compagnon ce weekend, ils en rient déjà… Quant à moi, je me suis laissé prendre au jeu et je pense que je vais m’y habituer très vite. Je risque même de me dire que j’aurais dû faire le « grand changement » bien plus tôt, mais me garderai bien de le dire à mes enfants !