La ville où habite ma sœur est très agréable - Luce Amyot
Luce Amyot

Mes seules limites, c’est moi qui les fixe. Le changement terrifie tout le monde, mais pas moi, il me stimule. Enfant dyslexique, ma mère a rejeté ce diagnostic et m’a appris à foncer et à m’épanouir pleinement. Pour moi, la vie est faite de challenge et de plaisirs, et de partage. Ce blog est un nouveau défi que je suis prête à relever !

La ville où habite ma sœur est très agréable

La ville où habite ma sœur est très agréable - Luce Amyot

Ma sœur habite dans une ville très sympathique, et j’aurais presque envie de la rejoindre là-bas, si le travail de mon mari ne nous bloquait pas là où nous sommes. Nous habitons, avec nos deux enfants, dans un quartier populaire, mais franchement, ce n’est pas exactement la joie ! J’aimerais que la mutation de mon époux soit acceptée, pour que nous puissions partir de là.

La ville de ma sœur est complètement différente, elle est d’abord très jolie. Il y a des fleurs partout, sur les balcons, les trottoirs, c’est comme si tout le monde avait voulu y mettre du sien pour rendre la ville la plus belle possible. Il n’y a pas de détritus par terre, ni de défections canines. Est-ce que c’est parce que les services techniques de la mairie sont très performants, ou les habitants qui sont plus propres et plus respectueux qu’ailleurs ? Je ne sais pas, mais ça fait vraiment du bien de pouvoir marcher sur le trottoir sans avoir à faire attention à ses pas !

Déjà, il y a un grand fleuve qui fait tout le tour de la ville, c’est juste magnifique. Sur ce fleuve, il y a des péniches, et l’une d’entre elles est un institut de beauté ! Lorsque je vais là-bas pour une épilation, il n’y a pas de grandes différences avec un institut de beauté classique, et une fois qu’on est dans la péniche, on n’a pas vraiment l’impression d’être dans un bateau, à part peut-être, le plafond qui est plus bas que dans une maison, et les pièces qui sont plutôt sombres. Mais je trouve ça amusant quand même !

Un peu plus loin, toujours sur le même fleuve, il y a une péniche qui se spécialise dans la vente de produits à la violette. Ils vendent des pots de violettes, mais aussi des bonbons, des confitures, des parfums, des bougies parfumées, etc. J’ai déjà acheté pas mal de choses chez eux, et je trouve que les produits sont de très bonne qualité. Si vous aimez le goût et l’odeur de la violette, il ne faut surtout pas hésiter !

Sur le fleuve, il y a aussi des restaurants, mais globalement, aucune péniche ne bouge, sauf celles qui sont réservées au nettoyage et les bateaux de la police. Ce serait super si on pouvait circuler sur le fleuve, pour aller d’une rive à l’autre. Je sais qu’à Genève, c’est tout à fait possible sur le lac !