De vieilles recettes française - Luce Amyot
Luce Amyot

Mes seules limites, c’est moi qui les fixe. Le changement terrifie tout le monde, mais pas moi, il me stimule. Enfant dyslexique, ma mère a rejeté ce diagnostic et m’a appris à foncer et à m’épanouir pleinement. Pour moi, la vie est faite de challenge et de plaisirs, et de partage. Ce blog est un nouveau défi que je suis prête à relever !

De vieilles recettes française

De vieilles recettes française - Luce Amyot

Une fois que j’ai décidé de me mettre à faire la cuisine, je fais des recherches pendant longtemps avant de choisir les plats que je préparerais. J’attends une occasion et je propose de faire un plat pour que mes hôtes ne passent pas toute la soirée à cuisiner. Par contre, j’apprécie de me mettre tôt le matin à faire une sauce, par exemple, qui accompagnera la recette que j’ai choisi d’accommoder ; ou encore de faire une verrine façon tiramisu, pour l’entrée, mais je dois absolument la réaliser vingt-quatre heures avant de la manger. J’adore mêler le mascarpone avec du poisson, comme du saumon frais. Au fond de chaque verrine, je dispose un blinis. Je mets au frais cette préparation pendant une journée complète, puis je l’apporte sans décor. Ce n’est qu’avant le service, que j’ajoute une demi-tranche de saumon fumé et de la ciboulette en brin.

Avec un bon vin blanc, cette entrée est fraîche et elle ouvre l’appétit des convives pour le reste du repas. Par contre, je recommande de faire des minies verrines, car le mascarpone battu avec les œufs est très léger, mais il tombe rapidement sur l’estomac. L’idéal est de préparer ces verrines dans des verres à liqueur. Une autre de mes spécialités est la tarte Tatin aux fruits autant qu’aux légumes. J’ai réussi à trouver un ancien plat en fer, dont le fond se détache et je prépare des tartes salées retournées assez facilement. Je pose une première couche d’aromates, puis des tomates cerises que j’arrose d’un filet d’huile d’olive et, ensuite, je tartine généreusement les légumes d’une tapenade verte. J’ajoute le fond de tarte tout à la fin. Ce plat à tarte formidable, je l’ai trouvé au retour de mon rendez-vous où j’ai eu un traitement contre la couperose, qui a très bien fonctionné.

En été, j’adore faire une soupe de melon, froide, évidemment, accompagnée d’une brochette en bois, que je pose par-dessus, sur laquelle j’ai enfilé une tranche de jambon cru. Avec des feuilles de coriandre posées sur le mélange, c’est délicieux. Ceci dit, j’aime aussi la saison froide et j’apprécie les gratins à base de fromages suisses, mais j’ai aussi découvert une vieille recette française, qui se vendait sur les marchés au moyen-âge. C’est une brioche dans laquelle de la chaire de boudin blanc est insérée. C’est un plat à part entière, et il suffit d’une petite salade verte pour l’accompagner, une roquette est très bonne à déguster avec ce plat ou encore de la laitue, tout simplement.